Château Saint Christoly : EARL HERAUD & filles

Château Saint Christoly : EARL HERAUD & filles

Pierre MOREAU (MOUREAU), forgeron économe de Saint Christoly, acheta quelques arhes de vigne vers 1850 qu’il transmit à son fils François MOREAU. A son tour, celui-ci développa ce vignoble qu’il nomma Château Saint Christoly, en raison de la position du petit chai, au cœur même de ce charmant village Médocain.

Deux générations de femmes vont lui succéder :
- Sa fille : Marie MOREAU, mariée à Jean PINET, en 1889, à Saint Christoly.
- Sa petite fille : Yvonne PINET mariée à Edouard HERAUD, en 1919 à Saint Christoly.
Ensemble, ils contribueront à asseoir la qualité et la notoriété du Château Saint Christoly, sur la place de Bordeaux (Négoce). A cette époque, le vin acheminé jusqu’à Bordeaux par le biais des gabares, partait du port de Saint Christoly pour rejoindre le port de la Lune, en passant par Pauillac. Le port de Saint-Christoly connut ainsi, un certain essor, en approvisionnant également les villages alentours, notamment Lesparre, actuelle sous-préfecture.

Le château Saint Christoly acquiert une médaille d’or en 1924, au Concours Général Agricole de Paris, puis obtient sa mention Cru Bourgeois, en 1932.
De plus, Edouard et Yvonne vont attacher leur Vignoble au Château en achetant : Les Tourelles, dans les années 1950.

Ces derniers eurent deux fils : Fernand et Paul. Chacun d’entre eux hérita d’une part de la propriété viticole.

Paul HERAUD, le cadet s’attacha à développer son domaine. Il épousa, en 1947, Paulette MANHES, fille d’un négociant en vins sur Lesparre et petite-fille des propriétaires du Château Tour Saint Bonnet. Par héritage, quelques parcelles de vignes, majestueusement situées sur les croupes graveleuses de Saint Christoly agrandirent la petite propriété.
Paul et Paulette achetèrent les chais actuels et firent construire un des premiers cuviers en cuves ciment du Médoc, afin d’y loger leur production grandissante. Paul, fervent défenseur des petits vignerons, oeuvra de longues années en tant qu’administrateur au sein du Syndicat Viticole Médoc et Haut Médoc.
Avec sa femme, ils exploitèrent la totalité de leurs terres en cultivant aussi des céréales et en élevant des vaches laitières. Une laiterie fut bâtie dans les années 1960.

Paul, conseiller municipal (de 1972 à 1984), puis maire (de 1984 à son décès en 2006) de Saint Christoly, s’investit avec ardeur, pour promouvoir l’image de son village natal.

En 1979, Hervé HERAUD et sa femme Martine CHOPY reprennent l’exploitation, se consacrant uniquement à la partie viticole. La superficie de la propriété passe de 11 hectares à 29 hectares. Une page se tourne, l’entreprise familiale se modernise. Les vendanges manuelles sont abandonnées en 1982 où une première machine à vendanger est achetée, en CUMA (Coopérative Utilitaire de Matériel Agricole). Une batterie de cuves acier puis inox vient compléter le cuvier en ciment. Les années 1980- 1990, longue période de prospérité pour l’ensemble des vignobles du Bordelais, voient l’envolée des prix de vente du vin et la croissance des vignobles.

En 2002, l’inauguration d’un chai pour l’élevage en barriques marque une nouvelle étape. Cette même année, le Groupement Foncier Agricole « HERAUD & filles » associe Martine et Hervé HERAUD à leurs deux filles Sandrine (Vente et Gestion) et Catherine (vignes et chais) HERAUD. Cette nouvelle génération de jeunes femmes s’évertuent à allier Modernité, Qualité et Féminité afin de donner au Château Saint Christoly une note bien personnelle. Dès 2004, deux Médailles d’or couronnent leurs efforts : l’une au Concours Général Agricole de Paris, l’autre au Concours des Vignerons Indépendants de France.

Début 2010, Martine et Hervé HERAUD transmettent le château Saint Christoly à leurs filles qui créent une société civile de type Exploitation A Responsabilités Limitées.

Le palmarès du Château Saint Christoly s’affirme progressivement :
Millésime 2004 : Médaille d’or Concours Général Agricole de Paris 2006. Médaille d’or Concours des Vignerons Indépendants de France 2006.

Millésime 2005 : Médaille d’argent Concours Général Agricole de Paris 2007. Une étoile au Guide hachette 2009.

Millésime 2006 : Médaille de Bronze Challenge International, Une étoile Guide Hachette 2010. Trois étoiles DECANTER 2010.

Millésime 2007 : Médaille d’or Concours Général Agricole de Paris 2009, Coup de Cœur du Journaliste Jaques DUPONT, Le Point.

Millésime 2008 : Médaille d’Or Concours Général Agricole de Paris 2010 noté 15/20 par le Journaliste Jacques DUPONT, Le Point. Trois Etoiles DECANTER 2011.

Millésime 2009 : Sélectionné par le Journaliste Jacques DUPONT, Le Point. Médaille d’Argent Concours Feminalise 2012. Médaille d’Argent Citadelles du Vin Bourg 2012. Trois Etoiles DECANTER 2012.

Une huitième génération de filles arpente les vignes du domaine :
• Cloé et Elise sont nées en 2001
• Eulalie est née en 2003.